Jusqu’ici et pas au-delà – Joachim Meyerhoff #Lecture #Rentrée Littéraire

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

98115340_o

***

Jusqu’ici et pas au-delà – Joachim Meyerhoff

 

Editions Anne Carrière

22€

21 août 2014

 

***

 

4ème de couverture :

 

Ce roman autobiographique raconte la jeunesse de l’auteur entre les murs de la clinique psychiatrique Hesterberg, que dirigeait son père, pédopsychiatre. L’histoire de cette enfance « parmi les fous » a été la sensation littéraire 2013 en Allemagne (plus de 200 000 exemplaires, traduit dans 12 pays).

 

Benjamin de trois frères, Joachim doit lutter pour retenir l’attention de ses parents. Il voue un véritable culte à son père, un homme obèse et obsessionnel, lecteur compulsif, bienveillant, mais totalement accaparé par son métier. La famille habite une maison située dans la grande propriété qui accueille les divers bâtiments de la clinique, entourés d’un parc.

Dans cette chronique drôle, subtile et émouvante, Meyerhoff évoque un certain nombre d’épisodes marquants de son enfance : sa découverte d’un cadavre dans les jardins ouvriers de sa petite ville ; ses rapports avec les jeunes patients de son père ; ses relations difficiles avec ses deux aînés ; ses accès de rage ; les lubies de son père… En soi, des moments presque ordinaires, si l’on excepte le fait de grandir au milieu de pensionnaires internés en psychiatrie…

C’est là que l’autre aspect du texte se révèle : c’est un semblant de comédie pris dans l’étau du tragique. Et Meyerhoff en serre rigoureusement les vis.

 

 

***

 

L’auteur :

 

Joachim Meyerhoff est un célèbre comédien allemand et son précédent roman, Alle Tote, fliegen hoch : Amerika paru en 2011 a reçu le prix Franz-Tumler.

 

***

Mon avis :

 

Roman autobiographique du comédien, retraçant son enfance au milieu des fous. Du temps où les hôpitaux psychiatriques formaient un vaste complexe se suffisant à lui-même, comme un petit village, le directeur ayant sa maison au milieu de celui-ci. Le comédien a donc passé son enfance au milieu des fous, avec ses parents et ses deux frères aînés, nous révélant des anecdotes toutes plus ou moins cocasses et mettant en avant son père, un personnage complexe que le comédien, alors petit garçon, admirait. Le père est présenté comme le personnage le plus important du roman.

C’est un livre drôle, amusant, sentimental et grave par moment.

Ce livre est écrit comme une succession d’anecdote, les chapitres n’ont pas forcément de lien entre eux. C’est un livre qui se lit assez vite, une certaine lassitude peut parcourir le lecteur en milieu de livre, mais la fin est plus marquante et émouvante.

Je ne suis pas fan des romans autobiographiques, sauf si je connais et admire l’auteur. Je ne connais pas ce comédien du coup j’ai eu un peu de mal à me plonger dans le roman, et pourtant c’est une agréable lecture.

 

 ***

NOTE : 3/5

 

***

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Anne Carrière et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

Retrouvez mon avis sur le site décitre

 


CoupsdeCoeur

 

 

 

 

coup de coeur des lecteurs 2014

 

Advertisements

3 réflexions sur “Jusqu’ici et pas au-delà – Joachim Meyerhoff #Lecture #Rentrée Littéraire

  1. Pingback: Mon bilan de la #rentréelittéraire #lecture | De Quoi Je Me Mél ?

  2. Pingback: Mon bilan de cette année littéraire | De Quoi Je Me Mél ?

Un petit "De Quoi Je Me Mél ?" à me laisser ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s