Un monde flamboyant – Siri Hustvedt #Lecture #Rentrée Littéraire

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

9782330034979FS

Un monde flamboyant – Siri Hustvedt

 

416 pages

Editions Actes Sud

Septembre 2014

23 €

 

***

 

4ème de couverture :

 

LE POINT DE VUE DES EDITEURS

 

Méconnue de son vivant, une artiste new-yorkaise, Harriet Burden, fait, après sa disparition, l’objet d’une étude universitaire en forme d’enquête qui, menée auprès de ceux qui l’ont côtoyée, dessine le parcours d’une femme aussi puissante que complexe n’ayant cessé, sa vie durant, de souffrir du déni dont son œuvre a été victime.

Epouse irréprochable d’un célèbre galeriste régnant en maître sur la scène artistique de New York, mère aimante de deux enfants « Harry » a traversé la vie de ses contemporains avec élégance et panache, déguisant en normalité triomphante son profond exil intérieur au sein d’une société qui s’est consciencieusement employée à la réduire au statut de « femme de » et d’artiste confidentielle.

La mort brutale de son mari signe, pour Harriet, un retour aussi tardif qu’impérieux à une vocation trop longtemps muselée qu’elle choisit de libérer en recourant, à deux reprises, à une mystification destinée à prouver le bien-fondé de ses soupçons quant au sexisme du monde de l’art. Mais l’éclatant succès de l’entreprise l’incite alors à signer témérairement un pacte avec le diable en la personne d’un troisième « partenaire » masculin, artiste renommé, dont le jeu pervers va lui porter le coup de grâce.

Gravitant de masques en masques et sur un mode choral autour de la formidable création romanesque que constitue le personnage de Harriet Burden, Un monde flamboyant s’impose comme une fiction vertigineuse où s’incarnent les enjeux de la représentation du monde en tant que réinvention permanente des infinis langages du désir.

 

***

 

L’auteur :

 

Siri Hustvedt est une écrivaine américaine née le 19 février 1955 à Northfield au Minnesota.

En France, toute l’oeuvre de Siri Hustvedt est publiée par Actes Sud : Les Yeux bandés (1993), L’Envoûtement de Lily Dahl (1996), Yonder (1999), Les Mystères du rectangle (2006), Tout ce que j’aimais (2003), Elégie pour un Américain (2008), Plaidoyer pour Eros (2009), La Femme qui tremble (2010), Un été sans les hommes (2011) et Vivre, penser, regarder (2013). Elle vit à Brooklyn avec son mari Paul Auster.

 

 

***

 

Mon avis :

 

Dès l’avant-propos, le ton est donné, le lecteur se trouve étouffé par des phrases trop longues et bien trop lourdes. A croire que l’auteur veut nous donner une indigestion. Tout au long de la lecture, les descriptions sont telles que ça en devient pesant et très indigeste.

Le fait d’avoir écrit ce roman, comme une fausse enquête d’un critique d’art, ou étude universitaire, avec des chapitres relatant des parties d’un pseudo journal intime de l’artiste, et des chapitres donnant voix à ces proches ne m’attirent pas du tout. ça peut intéresser ceux qui sont qui sont dans le domaine de l’art, ceux qui apprécient ce type d’enquête, mais pour moi ce n’est pas un roman.

Tout ceci donne un contexte trop intellectuel au roman, il n’y a pas d’émotion qui passe tout au long de la lecture. J’ai vraiment eu l’impression de lire une vraie critique d’art et je n’ai pas du tout aimé. Je ne m’attends pas à ça quand j’ouvre un roman. Il manque le romanesque et l’envoûtement qui font que la lecture d’un roman reste un agréable moment. Ici j’ai eu vraiment beaucoup de mal à lire ce livre, que je ne peux même pas soulever un petit point positif car je n’en ai pas vu tout au long de ma lecture tellement je me suis ennuyée en lisant ce livre.

 

 

***

 

NOTE : 1/5

 

***

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Actes Sud et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

Retrouvez mon avis sur le site

 

 

CoupsdeCoeur

 

 

coup de coeur des lecteurs 2014

 

Publicités

6 réflexions sur “Un monde flamboyant – Siri Hustvedt #Lecture #Rentrée Littéraire

    • Merci ! de touts les lecteurs VIP je suis la première a déposer mon avis sur le site ! d’ailleurs faut que j’aille mettre le lien oups !
      Et donc je suppose que les autres n’osent pas donner leurs avis sur cette lecture !
      Bon c’est pas tout ça, mais encore 3 à lire et pas mal à chroniquer, et date limite le 14 … heu dimanche ? ah la la vous allez bouffer de la critique littéraire ici !

  1. Pingback: Mon bilan de la #rentréelittéraire #lecture | De Quoi Je Me Mél ?

  2. Pingback: Mon bilan de cette année littéraire | De Quoi Je Me Mél ?

Un petit "De Quoi Je Me Mél ?" à me laisser ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s