#JAiLu Vous êtes fous d’avaler ça ! de Christophe Brusset #Lecture #Jailu

Vous êtes fous d’avaler ça !

Christophe Brusset

#Lecture #Jailu

***

Vous êtes fous d’avaler ça !

Christophe Brusset
J’AI LU (2016)

 

Résumé :

Matières premières avariées, marchandises trafiquées, contrôles d’hygiène contournés, Christophe Brusset dénonce les multiples dérives dont il est, depuis vingt ans, le complice ou le témoin dans les coulisses de l’industrie agroalimentaire. A 44 ans, cet ingénieur de haut niveau devenu dirigeant au sein de groupes internationaux a décidé de « faire son devoir » et de briser la loi du silence. Piment indien rempli de crottes de souris, thé vert de Chine bourré de pesticides, faux safran marocain, viande de cheval transformée en bœuf, confiture de fraises sans fraises, origan coupé aux feuilles d’olivier : les arnaques qu’il révèle sont nombreuses, mais ses conseils rassemblés dans son « guide de survie en magasin » devraient vous permettre d’en déjouer la plupart ! Christophe Brusset raconte la course de vitesse planétaire entre fraudeurs pour fournir aux industriels des matières premières toujours moins chères. Son récit effarant est une plongée saisissante et pleine d’humour dans un monde sans foi ni loi.

« Soyons directs, ce qui intéresse les industriels, c’est votre argent. Pas votre bonheur ni votre santé ! »

L’auteur :

Christophe Brusset, a travaillé pendant plusieurs années pour l’industrie agro-alimentaire et a décidé de nous révéler la face cachée de cette dernière.

Mon avis :

Bon après cette lecture on n’a plus très faim … quoiqu’il en soit on se doute forcément de ce genre de choses, mais parfois à trop se douter on n’en vient à ne plus faire attention, car de toutes façon c’est partout pareil non ?

On le sait bien que dans l’agro-alimentaire ce ne sont pas des saints, que les gros industriels ce sont ceux qui régissent le monde. Et que le gouvernement ferme les yeux. Puis des scandales éclatent au fur et à mesure. Mais ce qu’on lit dans ce livre ça fait vraiment froid dans le dos !

L’auteur a fait toute une démarche de recherche et documentation, et nous propose pour commencer une historique de la nourriture frelatée : depuis les Grecs et les Romains. Ensuite il se présente, il a travaillé pendant plus de 20 ans dans l’industrie agro-alimentaire en France mais pas que et il nous dit tout. Tout sur tout : la vérité sur l’origine des produits « français », le ratio poids / emballage, les additifs alimentaires et les auxiliaires technologiques, en passant par le « jambon », les emballages en carton douteux qui sont en contact direct avec les aliments, les DLC et DLUO, …, les délocalisations, les intoxications alimentaires, la pression de la grande distribution, …
J’en passe et des meilleurs !

Après avoir lu ça on y regarde à 2 fois avant de mettre les pieds au supermarché !

L’auteur nous donne à la fin un petit guide de survie pour tenter de s’y repérer.

Bon j’ai aussi ma sœur dans la qualité alimentaire donc ça aide (ou pas !)

Ce livre nous apprend beaucoup de choses sur les mentalités des gens qui chapeautent  notre nourriture et donc notre santé.

On n’a pas tous un magasin bio /local à proximité de chez nous, pas tous la possibilité de manger des produits de notre propre jardin ou les moyens d’acheter des produits meilleurs et plus cher. Donc il est recommandé de bien lire les étiquettes des produits que l’on achète mais elles ne contiennent pas toujours tout les étiquettes quant aux contrôles … quand ils ont lieu …

L’auteur y va de sa petite morale disant que nous consommateurs sommes responsables de ce que nous achetons, venant d’un type qui a bossé plus de 20 ans dans cette pourriture agro-alimentaire et donc qui sait comment ça se passe là-haut, c’est hyper énervant !

Après je suis d’accord avec lui sur les produits transformés, ils ne nous sont pas vraiment utiles, ils sont là parce que nos vies trépidantes et de plus en plus « rapides » font qu’on a besoin du « tout prêt » que les gens veulent du « tout prêt ». Mais pourtant on peut faire soi-même sans y passer des heures non plus.

Ce livre fait réfléchir sur notre façon de consommer et d’acheter. Je fais plus attention, déjà j’achète ma viande au producteur local, je vais au bio et au primeur du coin, tout en regardant d’où ça vient !

Il n’y a pas longtemps dans le sud-ouest c’était la guerre du canard, cause grippe aviaire, les magrets de canard et autre produits à base de canard avait des étiquettes avec du bleu blanc rouge, montrant que c’était français, or l’origine est de Bulgarie ou d’ailleurs. J’ai donc été vérifié le lot acheté quelques jours plus tôt et mis au congélateur, et ouf il est bien français, ça m’a montré qu’il faut que je lise ces putains d’étiquettes jusqu’au bout ! Parce que le logo bleu blanc rouge m’a mise en sécurité je n’ai pas lu le reste de l’étiquette (à part le prix !)

Et je termine avec une citation du livre, la morale donc qui énerve un peu quand on sait comment ça se passe en haut :
« Prenez conscience une fois pour toutes que c’est vous, les consommateurs qui, in fine, avez le pouvoir. C’est vous qui, dans les rayons, décidez d’acheter ou non ce que l’on vous présente. Ce pouvoir, servez-vous en pour faire enfin changer les choses. »

Note : 3/5

(oui il m’a énervé !)

Merci aux éditions J’ai Lu pour cette lecture

Publicités

4 réflexions sur “#JAiLu Vous êtes fous d’avaler ça ! de Christophe Brusset #Lecture #Jailu

  1. Coucou,
    J’ai une amie qui a travaillé dans ce secteur, elle me racontait aussi qu’elle avait vu pas mal de choses, qu’on l’obligeait à se taire du fromage avec de la listéria , ils le savaient mais ils ont trouvé une marque qui ne précisait pas dans son cahier des charges qu’elle ne voulait pas de ça donc hop fromage en rayon….
    Ca devient quand même super compliqué d’essayer de trouver des produits sains. Les gros industriel auraient-ils trouvé un remède contre les maladies qui nous rongent maintenant? Ne voient-ils pas que de plus en plus de monde est malade est pas seulement les personnes agées. Bref on se détruit nous même. Ici le Bio est assez loin alors il y en a un peu dans les rayons des supermarchés mais peut-on faire confiance à tout le bio? Je pense que non. Ici, on va de plus en plus à la boucherie près de chez nous direct de la ferme (mais est-ce qu’ils n’utilisent pas aussi quelques produits pour leurs animaux qui ne sont pas mauvais?) Entre la parano et l’envie d’essayer de protéger mes enfants mouais pour moi je pense que c’est déjà un peu tard mais peut-être pas pour mes enfants. Enfin, je cherche de plus en plus à éviter le pire mais je pense qu’on ne peut pas tout éviter non plus, il faut bien se nourrir, se laver, s’habiller….
    Bon courage dans ta réflexion!!

    • Coucou
      C’est tout à fait ça , le bio est-il vraiment bon ? l’agriculteur du coin est-il vraiment au top ? non parce que bon les pesticides … surtout dans mon département, l’eau du robinet est pleine de pesticides mais personne ne fait rien !

Un petit "De Quoi Je Me Mél ?" à me laisser ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s