La Magie du bordel de Marion McGuiness #Lecture #Bordel

J’ai lu

La Magie du Bordel de Marion McGuiness

#Lecture #LaMagieDuBordel

***

 

 144 pages

JUNGLE EDITIONS

17 mai 2017

144 pages

9,90€

 

 

Résumé :

Le désordre fait partie de votre vie, et vous aimez ça ? Vous n’êtes pas seul !
Marre du design minimaliste scandinave qui envahit tous les catalogues et les publicités ?
Lassé des conseils et ouvrages extrêmes et névrosés qui poussent à toujours ranger, trier, nettoyer, vider, agencer ?

Et si le bonheur était dans le bordel ? Dans le lâcher prise, dans l’organisation dilettante, dans tout ce qui est plus essentiel à l’épanouissement que de se créer des univers standardisés bien proprets où il est impossible de se laisser aller ?

La vraie vie, c’est la désorganisation familiale, le dysfonctionnement heureux. Parce que la vie est trop courte pour qu’on vous explique en 590 pages qu’il y a une bonne façon de plier ses tshirts et que ce n’est pas du tout la vôtre.

L’auteur :

Marion McGuinness a 34 ans, elle est rédactrice, traductrice et community manager, dans l’univers de la parentalité. Elle habite à Angers avec mari et ses 2 enfants, adore faire la sieste et ne range jamais son salon. Auteur chez Jungle de 9 mois dans la Boîte (2014) et Les enfants sont formidables (2015), elle tient également depuis 2011 un blog, Maxi Best of McMaman, sur lequel elle partage son amour des mots et de sa vie de famille.
À retrouver sur Twitter (@maxibestofmcmam) et Facebook (Maxi best of McMaman).
Rejoignez le mouvement sur Instagram ! Suivez-nous sur @lamagiedubordel et publiez vos plus belles photos de salon #PasInstagrammable ou de bordel #VraieVie

 

Mon avis :

Enfin un livre déculpabilisant sur notre bordel ambiant !

J’ai une phrase en tête, je ne dirais pas que c’est un mantra mais pour moi « le bordel c’est la vie ! » Voilà ! Pour moi une maison hyper bien rangée, sans rien qui traîne ni qui déborde ce n’est pas une maison qui vit.

Bon Ok il y a un juste milieu entre bordel et rangé je suis d’accord !

Mais quand on a des enfants avoir une maison rangée ? ahahahaha ! Voilà 😉

Du coup ce livre est idéal pour déculpabiliser (je me répète je sais) et anti-déprime. A ne pas lire en position couchée sauf si on a des abdos en béton armé (et encore, je ne sais pas j’en ai jamais eu, des abdos en béton armé hein !) et à lire seule, parce que sinon l’autre ne va pas comprendre pourquoi on se marre toutes les secondes (à chaque phrase quoi !)

Ce livre est comme un guide, ça se lit vite très (trop) vite.

Je le conseille à tous ceux qui ont des enfants mais pas que !

Je vous mets quelques extraits en photo

Mince j’ai commencé une collection de nain de jardin (pour mon jardin !)

Quoi ? sérieux ? Faut mettre la voiture dans le garage ?

Note 4,5/5

 

Merci aux éditions Jungle pour cette lecture

***

Et toi tu l’as lu ?

Tu en penses quoi ?

Et chez toi c’est rangé ou en bordel ??

***

Les enfants lisent : 1,2,3… je lis ! et 10 grands routes de l’histoire – Fleurus Editions #Test #Lecture

Les enfants lisent :

1,2,3… je lis !

10 grands routes de l’histoire

Fleurus Editions

#Test #Lecture

***

Lire avec Fleurus

Dernièrement j’ai reçu un colis pour les garçons :

Un colis qu’ils attendaient avec impatience

Collection 1, 2, 3… je lis !

Destination jeux vidéos

Estelle Billon Spagnol / Geneviève Guilbault

Simon et Adèle n’ont qu’une idée en tête : repartir à l’aventure !

Leur nouveau jeu TOP ZONE 2.0 leur donnera du fil à retordre,

car ils ont pour mission de sauver la Terre entière !

Combats de sumo,descente givrée et sables mouvants attendent les deux amis,

qui devront remporter de nouveaux exploits pour survire dans cet incroyable univers.

Sensations fortes assurées !

Un gros livre avec des mots simples et de grosses lettres pour pouvoir lire « comme les grands » !

 

Parution : 10/02/2017
Prix : 14,90 €
Nombre de pages : 416 pages

C’est la suite des aventuriers des jeux vidéos dont je vous parlez ici

C’est écrit gros, avec des illustrations :

Aussitôt reçu, aussitôt lu

Et ils ont même relu le tome 1 plusieurs fois

Et celui-ci également

Le tome 3 est prévu pour bientôt

Et il existe une autre histoire dans la même collection

ça je sais que les 2 grands adorent et je pense qu’on va poursuivre la collection

Collection Tout en cartes !

10 grandes routes de l’histoire

10 cartes pour tout comprendre

Imre Feiner / Laurent Stefano

Pour tous les passionnés d’histoire et de la vie des hommes,

une collection qui propose de découvrir le monde à partir de cartes !

Des marchands asiatiques transportant la précieuse soie jusqu’en Occident,

des chameliers traversant le désert du Sahara,

des hommes avançant vers un lieu sacré,

des galions chargés d’épices bravant les océans,

ou encore une ligne de chemin de fer de 9 300 km reliant Moscou à Pékin

et la mythique Route 66, la « route-mère » pour tous les Américains…

10 cartes racontent 10 grands itinéraires

où circulèrent les hommes et les marchandises,

mais aussi les cultures, les savoirs, les technologies et les idées.

 

Parution : 10/02/2017
Prix : 14,50 €
Nombre de pages : 32 pages

Mes garçons s’intéressent à beaucoup de choses, l’histoire en fait partie
J’ai choisi ce livre pour eux car je savais que ça les intéresseraient
ça n’a pas loupé
Le livre est très bien fait, avec des illustrations
et la carte sur une double page qui s’ouvre pour les explications

Tout est très bien expliqué

Les garçons adorent regarder les cartes et comprendre ce qu’il s’est passé à cette époque là
J’adore et eux aussi !
On va suivre la collection de près 😉
***

Alors vous en pensez quoi ?

***

J’ai lu : Je reste zen, retour de Moscou de Coco Camel #Lecture #JAiLu

J’ai lu : Je reste zen, retour de Moscou de Coco Camel

#Lecture #JAiLu

***

Je reste zen ! : Retour de Moscou

Coco Camel

J’AI LU

348 pages

8,00 €

17/05/2017

Résumé :

Comme nous toutes, Léa Kelly est une jongleuse de la vie : femme, mère et working girl. Elle a souvent l’impression d’être un hamster dopé tournant en boucle dans sa roue. Alors que ses deux aînés pataugent dans la puberté, entre la limace neurasthénique et l’ado rebelle, elle adopte une petite fille russe. Déstabilisé, son mari se confond avec les coussins du canapé devant la télévision. En parallèle, sa collègue « préférée », adepte de la réunionite de 18 heures, convoite avec gourmandise… son job.
Entre un grand écart et une pirouette, Léa va pouvoir tester ses capacités d’équilibriste au quotidien.

 

L’auteur :

Coco est professeur de marketing à temps partiel, mère de famille à temps complet et romancière le reste du temps. Suite au succès du premier Je reste Zen !, elle continue de dresser des portraits pétillants des hommes et des femmes d’aujourd’hui, tout en nous faisant partager son expérience rocambolesque de l’adoption.

Mon avis :

Déjà que j’ai adoré le premier « Je reste zen » le second est du pur bonheur à lire !

Jusqu’au bout on se demande comment ça va finir, parce que plus la fin du livre approche et plus on voit l’idée de la famille heureuse s’éloigner, et puis bien sûr tout rentre dans l’ordre pour finir en Happy End !

Léa et François n’ont pas changé, les enfants ont grandi mais ils sont toujours débordés et débordant d’énergie, d’amour et d’humour. Ils se sont lancés dans la grande aventure de l’adoption. Et entre les soucis familiaux et l’arrivée de leur fille qui doit tout apprendre puis les déboires professionnels, ils n’ont pas le temps de s’ennuyer.

Cette famille c’est un peu celle de tout le monde, la famille lambda dans laquelle on se retrouve à un moment ou à un autre dans notre quotidien.

Léa doit faire face à beaucoup de chose et tout gérer d’une main de maître (maîtresse ?), car les crises vont s’enchaîner : crise professionnelle et crise d’ado amoureuse en passant par un geek et une fillette qui découvre la France et la liberté de vivre ! Léa n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer !

Une lecture pleine d’humour sous la plume de Coco qui maîtrise bien l’autodérision et qui relativise toutes les situations de crise ! J’aime beaucoup les différents guides pour rester zen qui sont disséminés tout au long du roman !

On le lit : pour la joyeuse pagaille qui règne dans cette famille et qui nous permet de déculpabiliser dans notre gestion de la vie quotidienne : des personnages spontanés mais avec mauvaise foi et quelques défauts comme nous tous qui donne un roman drôle et tendre qui permet de passer un très bon moment de détente.

Note : 4,5 / 5

Merci aux éditions J’ail lu pour cette lecture

***

Et toi tu l’as lu ?

Tu en penses quoi ?

***

#JAiLu Vous êtes fous d’avaler ça ! de Christophe Brusset #Lecture #Jailu

Vous êtes fous d’avaler ça !

Christophe Brusset

#Lecture #Jailu

***

Vous êtes fous d’avaler ça !

Christophe Brusset
J’AI LU (2016)

 

Résumé :

Matières premières avariées, marchandises trafiquées, contrôles d’hygiène contournés, Christophe Brusset dénonce les multiples dérives dont il est, depuis vingt ans, le complice ou le témoin dans les coulisses de l’industrie agroalimentaire. A 44 ans, cet ingénieur de haut niveau devenu dirigeant au sein de groupes internationaux a décidé de « faire son devoir » et de briser la loi du silence. Piment indien rempli de crottes de souris, thé vert de Chine bourré de pesticides, faux safran marocain, viande de cheval transformée en bœuf, confiture de fraises sans fraises, origan coupé aux feuilles d’olivier : les arnaques qu’il révèle sont nombreuses, mais ses conseils rassemblés dans son « guide de survie en magasin » devraient vous permettre d’en déjouer la plupart ! Christophe Brusset raconte la course de vitesse planétaire entre fraudeurs pour fournir aux industriels des matières premières toujours moins chères. Son récit effarant est une plongée saisissante et pleine d’humour dans un monde sans foi ni loi.

« Soyons directs, ce qui intéresse les industriels, c’est votre argent. Pas votre bonheur ni votre santé ! »

L’auteur :

Christophe Brusset, a travaillé pendant plusieurs années pour l’industrie agro-alimentaire et a décidé de nous révéler la face cachée de cette dernière.

Mon avis :

Bon après cette lecture on n’a plus très faim … quoiqu’il en soit on se doute forcément de ce genre de choses, mais parfois à trop se douter on n’en vient à ne plus faire attention, car de toutes façon c’est partout pareil non ?

On le sait bien que dans l’agro-alimentaire ce ne sont pas des saints, que les gros industriels ce sont ceux qui régissent le monde. Et que le gouvernement ferme les yeux. Puis des scandales éclatent au fur et à mesure. Mais ce qu’on lit dans ce livre ça fait vraiment froid dans le dos !

L’auteur a fait toute une démarche de recherche et documentation, et nous propose pour commencer une historique de la nourriture frelatée : depuis les Grecs et les Romains. Ensuite il se présente, il a travaillé pendant plus de 20 ans dans l’industrie agro-alimentaire en France mais pas que et il nous dit tout. Tout sur tout : la vérité sur l’origine des produits « français », le ratio poids / emballage, les additifs alimentaires et les auxiliaires technologiques, en passant par le « jambon », les emballages en carton douteux qui sont en contact direct avec les aliments, les DLC et DLUO, …, les délocalisations, les intoxications alimentaires, la pression de la grande distribution, …
J’en passe et des meilleurs !

Après avoir lu ça on y regarde à 2 fois avant de mettre les pieds au supermarché !

L’auteur nous donne à la fin un petit guide de survie pour tenter de s’y repérer.

Bon j’ai aussi ma sœur dans la qualité alimentaire donc ça aide (ou pas !)

Ce livre nous apprend beaucoup de choses sur les mentalités des gens qui chapeautent  notre nourriture et donc notre santé.

On n’a pas tous un magasin bio /local à proximité de chez nous, pas tous la possibilité de manger des produits de notre propre jardin ou les moyens d’acheter des produits meilleurs et plus cher. Donc il est recommandé de bien lire les étiquettes des produits que l’on achète mais elles ne contiennent pas toujours tout les étiquettes quant aux contrôles … quand ils ont lieu …

L’auteur y va de sa petite morale disant que nous consommateurs sommes responsables de ce que nous achetons, venant d’un type qui a bossé plus de 20 ans dans cette pourriture agro-alimentaire et donc qui sait comment ça se passe là-haut, c’est hyper énervant !

Après je suis d’accord avec lui sur les produits transformés, ils ne nous sont pas vraiment utiles, ils sont là parce que nos vies trépidantes et de plus en plus « rapides » font qu’on a besoin du « tout prêt » que les gens veulent du « tout prêt ». Mais pourtant on peut faire soi-même sans y passer des heures non plus.

Ce livre fait réfléchir sur notre façon de consommer et d’acheter. Je fais plus attention, déjà j’achète ma viande au producteur local, je vais au bio et au primeur du coin, tout en regardant d’où ça vient !

Il n’y a pas longtemps dans le sud-ouest c’était la guerre du canard, cause grippe aviaire, les magrets de canard et autre produits à base de canard avait des étiquettes avec du bleu blanc rouge, montrant que c’était français, or l’origine est de Bulgarie ou d’ailleurs. J’ai donc été vérifié le lot acheté quelques jours plus tôt et mis au congélateur, et ouf il est bien français, ça m’a montré qu’il faut que je lise ces putains d’étiquettes jusqu’au bout ! Parce que le logo bleu blanc rouge m’a mise en sécurité je n’ai pas lu le reste de l’étiquette (à part le prix !)

Et je termine avec une citation du livre, la morale donc qui énerve un peu quand on sait comment ça se passe en haut :
« Prenez conscience une fois pour toutes que c’est vous, les consommateurs qui, in fine, avez le pouvoir. C’est vous qui, dans les rayons, décidez d’acheter ou non ce que l’on vous présente. Ce pouvoir, servez-vous en pour faire enfin changer les choses. »

Note : 3/5

(oui il m’a énervé !)

Merci aux éditions J’ai Lu pour cette lecture

J’ai lu La promesse de Mia Sheridan #Lecture

J’ai lu La promesse

de Mia Sheridan

#Lecture

***

La promesse – Mia Sheridan

360 pages

Hugo Roman

13 avril 2017

New Romance

***

 Résumé :

Un serment, un mariage arrangé, un amour inattendu.

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d’argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu’à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu’il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira.

Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l’un sur l’autre.

Mais, au cours d’un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s’apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu’un avantage financier.

L’auteur :

Mia Sheridan vit dans l’Ohio avec son mari et ses quatre enfants. Chacun de ses livres publiés est classé dans les meilleures listes de bestsellers des USA comme celle du NY Times ou de USA Today.
Elle raconte des histoires d’amour émouvantes et fortes avec des héros réunis par le destin.

Mon avis :

Une belle histoire d’amour, bien que j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans au début car je l’ai commencé juste après Avec toi, malgré moi, et il faut un peu de temps pour repartir de zéro après une histoire prenante, bien que les deux héroïnes ont quelques points communs

La promesse est une romance qui ne commence pas du tout comme telle.

Kira, 22 ans, est une jeune femme fougueuse, ayant des idées par milliers, mais des idées foireuses surtout, et un cœur gros comme ça ! Son père est le maire de San Francisco et suite à une dispute un an auparavant Kira a pris le large en mission caritative. De retour aux USA elle est donc à la rue sans le sous vivant dans sa voiture ou presque car son père, manipulateur, lui a coupé les vivres.

En allant à la banque elle surprend une conversation et elle a alors une de ces très mauvaises idées !

C’est ainsi qu’elle va trouver Grayson, 28 ans, fraîchement sorti de prison et qui essaye de maintenir à flot le domaine viticole que lui a légué son père parce qu’il pense que c’est enfin une preuve d’amour de sa part que d’avoir hérité de ce domaine. Il se fait donc la promesse de sauver le vignoble qui malheureusement est au plus mal, les dettes s’étant accumulées et la banque refusant de lui prêter de l’argent en raison de son séjour en prison.

Alors Kira va le trouver pour lui proposer un mariage blanc contre la moitié de l’héritage de sa grand-mère. Car pour toucher cet héritage Kira doit être mariée et une fois qu’elle aura touché cet argent elle pourra sortir du joug de son père, enfin c’est ce qu’elle pense …

Le plan à l’air bien comme ça, mais rien ne se passe comme prévu bien sûr. Entre la petite sorcière et le dragon comme ils se nomment entre eux, l’entente est loin d’être bonne et l’ambiance n’est pas des plus détendue au vignoble. Et puis c’est sans compter sur le père de Kira qui bien sûr va tenter de faire échouer ce plan.

Une fois les premières pages lues, je me suis prise au jeu de cette lecture, qui finalement devient addictive car on cherche à savoir à quel moment ils vont enfin se laisser aller, s’avouer leur amour, ce qu’il va se passer, si le vignoble va être sauvé …

C’est écrit à deux voix, un chapitre dans la tête de Kira, l’autre dans celle de Grayson et j’adore avoir les deux points de vues quand je lis un roman new Romance.

L’auteur nous fait ressentir les émotions sincères et profondes des deux héros dans une histoire simple mais belle.

La promesse est pour moi un conte de fée moderne, une histoire d’amour improbable entre 2 personnes que tout oppose.

Ça en fait un roman beau, tendre et très touchant.


Note : 4,5 / 5

 

Merci aux éditions Hugo romans pour cette lecture

***

Et toi tu l’as lu ?

Tu en penses quoi ?

***

 

 

J’ai lu Avec toi, malgré moi de Vi Keeland et Penelope Ward #Lecture

J’ai lu Avec toi, malgré moi

Vi Keeland et Penelope Ward

#Lecture

***

Avec Toi Malgré Moi

Vi Keeland et Penelope Ward

13 avril 2017

Hugo New Romance

400 pages

***

Résumé :

Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée.

Ou peut-être que si.

Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent.

Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.

Les auteures :

Vi Keeland vit à New York. Qu’elle écrive seule ou à quatre mains, elle rencontre un très grand succès, qui lui permet d’atteindre à chaque roman les top des listes du new York Times et de nombreuses autres listes de bestsellers.

Penelope Ward est originaire de Boston et vit actuellement à Rhode Island. Elle s’est tournée vers l’écriture après une carrière à la télévision en tant que présentatrice des infos. Elle est, elle aussi une habituée des premières places des listes du NY Times mais également du Wall Street Journal ou de USA Today.

Mon avis :

Comme j’ai adoré le premier livre de ces 2 auteurs, cocky Bastard, j’ai ouvert ce livre le cœur léger, ne doutant pas une seconde que j’allais passer un agréable moment !

Et ça n’a pas loupé ! C’est même encore mieux que leur premier livre.

C’est une lecture passionnante, intense, drôle à souhait et hyper addictive.

Soraya est extra, elle a de la répartie et on ne s’ennuie pas une seconde avec elle car elle a beaucoup d’idée mais souvent ce sont de mauvaises idées (enfin toujours devrais-je dire !).

Graham quant à lui est un bourreau du travail, désagréable avec tout le monde et qui martyrise son assistante qui ne reste jamais en place trop longtemps, et donc il ne se souvient jamais de son prénom vu qu’il en change tous les jours !

On ne s’ennuie donc pas une seconde dans ce roman, d’autant plus que les auteurs nous réservent pas mal de surprises auxquelles on ne s’attend pas du tout et le rebondissement est intense et va chambouler l’histoire la rendant encore plus addictive.

Chacun des 2 personnages a un passé chargé et ils vont devoir apprendre à se faire confiance parce que c’est là où ça devient problématique entre eux.

On ressent vraiment à la lecture l’alchimie qu’il y a entre les 2 personnages, on rigole beaucoup sur certains passages ou l’art de se mettre dans des situations cocasses ! Il n’y a pas une seconde d’ennui dans cette lecture tant les événements s’enchaînent.

Et puis le clin d’œil des auteurs à leur premier roman avec la chèvre qui se retrouve dans un passage de cette histoire et ça m’a bien fait rire. Le final reste très intense et j’ai fermé ce roman avec un large sourire !

En bref : Lisez-le vite !

 

Note : 5/5

Merci aux éditions Hugo romans pour cette lecture

***

Vous l’avez lu ?

vous en pensez quoi ?

***

 

 

J’ai lu Dans un silence de Abbi Glines #Lecture

J’ai lu Dans un silence

 Abbi Glines

#Lecture

***

Dans un silence

Abbi Glines

 360 pages

Hugo roman new way

9 mars 2017

17 €

***

Résumé :

La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux.

Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n’aurait pu imaginer qu’elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d’une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d’un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de retrouver sa voix seulement pour lui. Les secrets qui les lient vont-ils les amener à briser tous leurs  silences ?

L’auteur :

Abbi Glines est l’une des plus grandes auteures américaines de romances pour jeunes adultes. Elle boit du thé tous les après-midis car elle aimerait être britannique, mais elle est née en Alabama. Quand elle n’est pas en train de lire ou d’écrire, vous pouvez la trouver au cinéma où elle s’est rendue seule en cachette, ou en train d’acheter un nouveau sac à main pour sa collection.

Mon avis :

Je suis tombé dans cette histoire qui m’a touché en plein cœur !

Ce livre appartient à la collection New Way (Young Adult) et donc n’a rien à voir avec de la New romance. On est dans le monde des adolescents avec des problématiques bien à eux. Ils sont jeunes, ils sont innocents (ou presque) encore au lycée et ne savent pas toujours comment réagir face à des événements. Et bizarrement j’aime lire ces histoires d’ados.

On est quand même dans un sujet dur, la perte d’un parent, et ça ne peut que nous toucher en plein cœur même si on n’a jamais connu ce genre d’épreuve. Dans cette histoire les personnages vont devoir apprendre à évoluer et à dépasser leurs douleurs.

Dès le début on entre dans le monde complexe de West et Maggie. On découvre leurs difficultés à accepter les choses telles qu’elles sont, mais surtout à en parler, pour les rendre réelles.  Ils ne veulent pas en parler pour rester dans leur monde. C’est pourquoi Maggie ne parle pas, pour ne pas devoir revivre en racontant ce qu’elle a vécu il y a 2 ans quand elle a vu son père assassiner sa mère.

Mais face à West, Maggie va se lâcher et sortir de son silence protecteur pour l’aider à gérer sa propre douleur et être là pour l’aider et l’accompagner dans son épreuve parce qu’elle aurait aimé avoir quelqu’un qui l’aide.

Petit à petit leur relation évolue, et pourtant West est le mec qui a toutes les filles à ses pieds et qui ne s’attache pas. Mais avec Maggie tout est différent. Pourtant le cousin de Maggie chez qui elle vit et meilleur ami de West a mis les choses au clair dès le départ, personne ne touche à sa cousine. Et ça va donner lieu à quelques scènes sympathiques dans le roman.

Pour le lecteur il est évident que petit à petit Maggie et West éprouve bien plus qu’une simple amitié. Mais entre West coureur de jupon et Maggie qui ne connaît rien à ce genre de relation et ne veut pas souffrir il va falloir du temps pour qu’ils se lancent. Car leur relation est vraiment fusionnelle et puissante et va au-delà du partage de la douleur. Et rien ne sera vraiment simple pour ces deux-là.

Cette histoire où on est tour à tour dans la tête de Maggie puis dans celle de West est vraiment addictive, mais je n’en dirais pas plus pour vous laisser le soin de la découvrir par vous-même.

Abbi Glines nous partage une véritable romance à travers ce livre. Je ne connaissais pas cette auteure et je vais l’ajouter à ma liste à suivre de près !

NOTE : 5/5

Merci aux éditions Hugo Romans pour cette lecture

 

#JAiLu Une seconde chance de Dani Atkins #Lecture #Book

#JAiLu Une seconde chance

Dani Atkins  

#Lecture #Book

***

***

Une seconde chance

Dani Atkins

J’ai Lu

382 pages

 01 Mars 2017

 

Résumé :

Après son accident, rien n’a été comme avant. Cinq ans ont passé, la vie de Rachel est chaotique. Elle survit grâce à un travail qui est loin d’être passionnant. Rongée par la culpabilité consécutive la mort de son meilleur ami, Rachel donnerait tout pour revenir en arrière. Ce qui est impossible, n’est-ce pas ? Après son accident, tout s’est arrangé. Cinq ans ont passé, Rachel est comblée. Elle e a un fiancé merveilleux, une famille aimante, des amis géniaux et la carrière dont elle avait toujours rêvé. Mais pourquoi n’arrive-t-elle pas à se détacher des souvenir d’une vie qui n’est pas la sienne, une vie brisée et misérable ?

 

 L’auteur

Dani Atkins est une auteure britannique de romans sentimentaux contemporains. Elle est née et a grandi à Cockfosters. Elle été secrétaire dans plusieurs entreprises et pris goûta la lecture lors de ses longs trajets en métro, rêvant de devenir elle―même écrivain. Ses deux enfants partis vivre leur vie, elle réside avec son mari, son chat et son chien dans la verte campagne Hertfordshire et se consacre désormais entièrement à l’écriture.

Mon avis

J’ai beaucoup pleuré en lisant ce livre, il m’a donc fallu attendre un peu avant d’écrire cette chronique, sinon les larmes auraient coulées sur le clavier.

Dans ce roman, on a 2 époques, 2 mondes différents mais pas trop non plus, tout part d’un accident qui a eu lieu en 2008 et on est 5 ans plus tard et Rachel, doit faire face au décès de son meilleur amis lors de cet accident, elle va enfin retourner sur les lieux de son enfance, mais redoute ce moment, dans ce monde on ressent vraiment sa tristesse et ses émotions et ça nous prend aux tripes.

Dans l’autre monde, monde parallèle, Rachel est sur le point de se marier avec l’homme avec qui elle était au moment de l’accident, accident qui a bien eu lieu mais avec que des bobos. Jimmy son meilleure ami est donc toujours vivant, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que la première Rachel va subir un « incident » et va se retrouver dans le monde de la seconde Rachel et ne plus rien y comprendre… Mais si elle se laissait tenter par cette seconde chance que lui offre la vie ?

Un roman poignant, captivant et addictif, oui car on cherche à savoir si Rachel va finir par revenir dans le premier monde ou si au contraire elle va se laisser aller dans le second.
Une écriture très fluide pour un roman tout plein d’émotion. Bien que perturbant au moment du changement de monde et on suit la quête de Rachel pour revenir à sa réalité, sa vérité alors que tout le monde essaie de la raisonner ! Je me suis sentie à la place de Rachel parfois à chercher dans quel monde elle va devoir rester. Bien que pour moi le vrai visage de certains personnages était déjà bien déterminé. Heureusement Rachel va finir par ouvrir les yeux, et rattraper le temps perdu que la vie lui offre à nouveau.

J’avoue que la fin est vraiment émouvante, que je me suis retrouvée en larmes plusieurs fois mais à la fin j’étais vraiment prise de court.

Je pensais ce roman léger, idéal pour l’été… mais en fait il est très prenant et très perturbant, il est bien, il est addictif, bien écrit, mais il est très poignant.

Dans ce roman se mêlent romance, amitié, amour, trahison, peine, tromperie et espoir …

 

NOTE : 4/5

 

Merci aux éditions J’ai Lu pour cette lecture.