Wonder Mum 2 – Serena GIULIANO LAKTAF #Lecture

Wonder Mum 2 – Serena GIULIANO LAKTAF #Lecture 

1482-1491-couvs_fiche

Wonder Mum 2 de Serena GIULIANO LAKTAF

Collection l’étincelle – Editions Baudelaire – 2015

101 pages

Prix : 9,90 € 

 

Résumé

Succès littéraire de l’année 2014, Wonder Mum nous a fait découvrir avec son ton inimitable les coulisses de l’univers merveilleux de la parentalité.

Elle s’attaque aujourd’hui à un sujet ô combien sensible : les amies. Et il y en a des choses à dire sur celles qui partagent nos vies… toutes nos vies ! Nos amies « multifonctions », nos couteaux suisses humains en quelque sorte, toujours présentes pour nous aider.

Et quand c’est Serena qui en parle… attention, ça va piquer !

extrait-wonder-mum1

 

Auteur :

Arrivée en France il y a vingt ans, les deux premiers mots qu’elle a su lire étaient : dictionnaire et coccinelle.

Elle est amoureuse de littérature, des chansons des années 80, de sa famille, de Friends, de ses amies, de chaussures et de bon vin.

On dit d’elle qu’elle est capable de faire rire ou pleurer, de manger des Schoko-bons avec des chips, de chanter en « Jean-Michel À-peu-près » en soutenant que « si si, c’est les bonnes paroles ».

Blogueuse, râleuse et chaleureuse, Serena partage des morceaux de vie sur sa page Facebook et dans son premier livre, ses lectrices peuvent ainsi témoigner de sa folie douce… ou de sa douce folie.

 

Mon avis :

Ça fait un petit moment déjà que j’ai reçu ce livre de la part des éditions Baudelaire et je les remercie,

Après avoir lu le tome 1 et beaucoup rigolé, je voulais lire ce tome 2, je savais que je passerais un excellent moment !

Pour rappel, Serena GIULIANO LAKTAF, c’est l’auteur du blog Wonder Mum en a as la cape.

 Et elle parle de son second livre ici :

 

Que te dire sur ce livre, comme le premier c’est pleins de petits paragraphes anecdotiques ou des plus longs mais jamais très longs, ce livre parle donc de l’amitié.

Une chose est sûre, lire ce livre dans un lieu public peut t’amener des regards hostiles à chaque fois que tu rigoleras soit à peu près toutes les 30 secondes (ou plus si tu as un fou rire qui a du mal à passer !)

Si tu es enceinte évite de le lire en position couchée, ça peut te filer des douleurs ligamentaires de rigoler en position couchée (et je ne parle pas de monsieur périnée ok ?) et puis surtout si ton homme essaye de dormir à côté ce n’est pas le bon moment pour le lire enfin même s’il n’essaye pas de dormir il te regardera de travers !

Quand tu ouvres ce livre, tu vas penser à tes copines parce que forcément chaque petite anecdote écrite par l’auteur va te rappeler quelqu’une ou plusieurs amies !


Cherche pas on est toutes pareilles, donc ce qu’a vécu Serena on l’a vécu aussi à un moment ou à un autre !

Alors si tu veux te marrer, si tu veux l’offrir à ta copine pour qu’elle se marre, c’est LE livre idéal et vu son petit prix 9,90€ c’est le super cadeau pour la BFF !

 

Un livre qui se lit ultra rapidement et surtout sans prise de tête !

(à part si tu n’es pas toute seule :

-Maman, il est où mon truc ?

-Maman je peux faire ça ?

… ouais tu vois le genre ?)

 

Vivement le tome 3 😉

 

Les illustrations du livre sont superbes et l’oeuvre de Isabelle Le Duc.

 

Note : 5/5

 

Extraits

 

IMG_20150417_174244

La dédicace est sympathique !

IMG_20150418_120026

Voilà, enfin sans le vin, j’aime pô l’alcool et j’allaiterais !

Et puis j’fume pô non plus !

Mais le saucisson et le jambon cru et le fromage au lait cru et … j’en passe et des meilleurs !

Et n’oubliez pas le pain pour accompagner

(Quoi ? je suis chiante ? j’en demande trop ?)

***

signature

 

Mes plus chouettes histoires – Les éditions du Coprin

Mes plus chouettes histoires,

Un abonnement avec les Editions du Coprin

****

Aujourd’hui je vais vous parler abonnement magazine enfant

Avec les éditions du Coprin

Et notamment un livre /magazine qui me plait beaucoup :

« Mes plus chouettes histoires« 

3 couvertures visuels

Qui est en fait plus un livre qu’un magazine,

Déjà il fait environ 80 pages,

Dedans il y a une histoire illustrée,

Des BD

Un dossier culturel,

Un dossier bricolage

Des jeux …

94d43e327d9303539cb1e2aac7032668_M

Tous les 2 mois, recevez un livre.

Format 21 x 21 cm, avec

une grande histoire,

des dossiers bricolage,

un dossier culturel,

des jeux, de l’humour,

et des BD exclusives !

mag5

Voilà le sommaire d’un numéro pour vous montrer l’exemple.

Vous pouvez lire un extrait ici

En plus il y a un système de point à échanger contre des cadeaux à chaque abonnement,

12 € le livre,
Abonnement d’un an, 6 livres pour 72 €.
Possibilité de paiement en 1, 2 ou 6 fois.

 

Et ce livre en cadeau :

couvbadine2

à partir de 3 ans

Armelle Renoult (texte)

Isabelle Gribout (illustration)

Livre en cadeau dès la réservation d’un abonnement et le premier chèque de 12€

***

Il y a aussi une newsletter mise en place,

Pour s’inscrire à cette newsletter il faut cliquer ici !

C’est gratuit, et il y aura des minis-BD, des jeux pour enfants …

Facebook-newsletter

C’est sans obligation d’achat,

Q’est à dire que cette newsletter n’est pas réservée à ceux qui ont pris un abonnement !

Dedans vous y trouverez

Et ce n’est qu’une fois par semaine !

***

Si vous êtes intéressé par cet abonnement contactez-moi !

10415563_269281489926906_1148251554897031713_n

Et il y aussi des coffrets de livres

10458073_269281493260239_3411638807542801338_n

Si vous êtes intéressé par un abonnement,

vous pouvez me contacter par mail : meldequoijememel@gmail.com

 

****

Je vous conseille de rester dans les parages … on me dit dans l’oreillette qu’il se pourrait bien qu’un challenge arrive avec des cadeaux à gagner …

Je dis ça je dis rien !

Vous pouvez d’or et déjà commencer par vous abonner à la newletter ici

 

 

 

****

Logo-BLOGUEUR Logo-partenaire

Mon bilan de la #rentréelittéraire #lecture

Bilan du coup de cœur des lecteurs – rentrée littéraire 2014

Tout l’été j’ai lu des livres dans le cadre du coup de cœur des lecteurs pour le site decitre

J’en ai parlé ici

***

10 Livres lus

J’ai donc reçu 10 livres à lire,

10 livres dont je ne connaissais pas les auteurs.

Ce fut une véritable découverte pour moi,

Mais aussi une épreuve !

Devoir lire 10 livres et donner mon avis avant une date limite,

C’est se mettre la pression !

Et quand un livre ne nous passionne pas,

Il faut vraiment persévérer

Car l’envie de le mettre de côté et de lire le super livre que les copines sont en train de lire,

Où tout simplement un livre de ma PAL

(Pile A Lire pour ceux qui n’y connaissent rien !)

(que j’ai toujours pas affiché sur mon blog mais promis je vais le faire !)

En bref, ce fut dur de tenir le coup !

Certes il y a eu des lectures intéressantes,

Mais beaucoup de livre que je n’aurais jamais lu en dehors de ce « challenge » !

Car oui pour moi ce fut un challenge de réussir ceci !

Bilan de mes lecteurs :

Mes coups de coeur :

Sur les 10 livres

J’ai attribué une seule fois la meilleure note

5 *

Pour le livre :

– Les mots qu’on ne me dit pas (lire ici)

4*

Pour :

– Retour à Little Wing (lire ici)

3*

Qui n’est pas une mauvaise note pour moi !

– Orphelins de Dieu (ici)

– Le Belle de l’Etoile (ici)

– Jusqu’ici et pas au delà (ici)

– Constellation (ici)

2*

– Excelssior (ça va venir !)

– Le règne du vivant (ici)

1 *

– Photos volées (ici)

– Un monde Flamboyant (ici)

****

Donc 4 livres que j’ai vraiment eu du mal à lire !

Dont des gros !

***

ça m’a un peu refroidi pour me lancer dans d’autres épreuves de ce genre !

Je vais donc me calmer un peu

Et arrêter de cliquer sans arrêt pour envoyer mes participations à ce genre de challenge !

(Loupé j’ai tenté ma chance pour France Loisirs !)

Je vais me concentrer sur ma PAL qui n’a cessé de grossir tout l’été !!!

J’ai besoin de me vider la tête !

Donc je vais attaquer le dernier tome de Beautiful Bastard : Beautiful Beginning !

Le règne du vivant – Alice Ferney #rentréelittéraire #lecture

 

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

9782330035952FS

****

Le règne du vivant – Alice Ferney

Editions Actes Sud

20 août 2014

19€

206 pages

 

Résumé :

 

Aiguillonné par la curiosité, et très vite porté par l’admiration, un journaliste norvégien s’embarque sur l’Arrowhead avec une poignée de militants s’opposant activement à la pêche illégale en zone protégée. À leur tête, Magnus Wallace, figure héroïque et charismatique qui lutte avec des moyens dérisoires – mais un redoutable sens de la communication – contre le pillage organisé des richesses de la mer et le massacre de la faune.
Retraçant les étapes de cette insurrection singulière, témoignant des discours et des valeurs qui la fondent, Alice Ferney s’empare d’un sujet aussi urgent qu’universel pour célébrer la beauté souveraine du monde marin et les vertus de l’engagement. Alors que l’homme étend sur les océans son emprise prédatrice, Le Règne du vivant questionne le devenir de « cette Terre que nous empruntons à nos enfants » et rend hommage à la dissidence nécessaire, face au cynisme organisé.

 

Note de l’éditeur :

 

Magnus Wallace, militant écologiste, parcourt les mers à bord de l’Arrowhead pour arraisonner les navires baleiniers qui braconnent en zones protégées. Un combat pour les droits de l’animal, une insurrection singulière qui force l’admiration, racontés dans un roman qui célèbre la beauté du vivant et la nécessité d’une prise de conscience.

 

L’auteur :

 

Tous les romans d’Alice Ferney sont disponibles chez Actes Sud, notamment Grâce et dénuement (1997, prix Culture et bibliothèques pour tous), La Conversation amoureuse (2000) et Cherchez la femme (2013).

 

 

Mon avis :

 

Magnus Wallace, militant écologiste n’hésite pas à mettre en péril sa vie  pour s’opposer entre les baleiniers et leurs proies.

Un journaliste norvégien est à ses côtés pour filmer la beauté des océans et la cruauté des hommes et va découvrir combien il est important de laisser un monde meilleur aux futures générations.

 

Une très belle écriture, pour ce roman écologique où on suit l’engagement de Magnus Wallace à travers la voix de Gérald le journaliste.

 

Plaidoyer écologique, livre révolutionnaire,

 

Ce qui m’a dérangé c’est le narrateur qui n’est pas le militant écologique mais le journaliste qui filme. Il est là pour montrer à tout le monde ce qui se passe, mais il n’est pas vraiment engagé comme l’est Magnus Wallace, pour le narrateur il y a de la curiosité, de l’admiration face à l’équipage et au militant.

 

 

Je ne connaissais pas l’auteur qui pourtant a déjà écrit plusieurs livres.

J’ai gardé ce livre pour la fin, je n’étais pas vraiment attirée par le sujet et pourtant il me touche beaucoup, mais dans un livre j’avais peur d’être déçue que ce ne soit pas vraiment un roman, mais plus un récit écologique, un plaidoyer. Et j’ai eu raison, ce n’est pas vraiment un roman, mais l’écriture est belle, les descriptions sont poétiques, crues, parfois violentes mais toujours avec une écriture sensible et pleine d’élégance.
Qu’on soit sensible à la cause écolo ou pas, ce livre est très touchant, comment rester insensible devant ses hommes qui n’ont aucune limite quand ils ont leurs proies devant eux ? Alors que cette pêche est illégale ? Rien n’est épargné au lecteur, un livre avec des cadavres dépecés rejetés à la mer, des animaux torturés, la corruption, le trafic… tout y passe dans le récit.

Pour moi il y a trop de dialogue et de longs discours théoriques dans ce récit ce qui rend la lecture un peu trop ennuyante, il n’y a pas de suspense on sait ce qui va arriver quand on lit ce livre. Heureusement que l’auteur a une belle écriture et que ce livre est court.

 

***

 

Note : 2/5

***

 

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Actes Sud et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

Retrouvez mon avis sur le site 

CoupsdeCoeur

coup de coeur des lecteurs 2014

Orphelins de Dieu – Marc Biancarrelli #rentréelittéraire #lecture

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

9782330035938FS

***

Orphelins de Dieu – Marc Biancarrelli

Editions Actes Sud

20 août 2014

20€

236 pages

***

Résumé :

 

Résolue à venger son frère, à qui quatre répugnantes crapules ont tranché la langue sans oublier de le défigurer, Vénérande, jeune paysanne au cœur aride, s’adjoint les services de L’Infernu, tueur à gages réputé pour sa sauvagerie, et s’embarque avec lui dans une traque sanguinaire à travers les montagnes corses du siècle.

Au gré de leur chevauchée vers la tanière des Santa Lucia – la fratrie à abattre -, L’Infernu raconte à sa « disciple » son engagement, jadis, dans l’armée des insoumis, meute de mercenaires sans foi ni loi prompte à confondre patriotisme, geste guerrière et brigandage éhonté, semant terreur et chaos de vallées escarpées en villages désolés, de tavernes et bordels immondes en marécages infestés.
L’abandon avec lequel L’Infernu se livre à Vénérande, au terme d’une existence passée à chercher en vain son humanité au-delà du chaos des armes, confère au sanglant baroud d’honneur de ce vaincu de l’Histoire les vertus d’une ultime et poignante transmission, qui culmine lors de l’assaut final.

Insolemment archaïque et parfaitement actuelle, cette épopée héroïque en forme de « western » réinvente superbement l’innocence des grands récits’ fondateurs à l’état natif, quand le commerce des hommes et des dieux, des héros et des monstres, pouvait encore faire le lit des mythes sans que nulle glose n’en vienne affadir les pouvoirs.

 

L’auteur :

 

Né en 1968, Marc Biancarelli est enseignant de langue corse. Poète, nouvelliste, dramaturge et romancier, il a publié de nombreux ouvrages en corse et en français, pour l’essentiel aux éditions Albiana, où la version originale de Murtoriu (Actes Sud, 2012) a paru en 2009. Bon courage, Chien Pourri !

 

Mon avis :

 

Orphelins de Dieu c’est une rencontre entre Vénérande, jeune paysanne qui vit dans un coin reculé de la garrigue corse avec son frère à qui on a coupé la langue et « l’Infernu » un vieil homme, tueur à gage.

C’est aussi l’histoire d’une vengeance, Vénérande va trouver le tueur à gages pour venger son frère qu’une bande de hors-la-loi a laissé pour mort après lui avoir coupé la langue.

La vengeance ça coûte cher, Vénérande va le comprendre. Tout au long de cette histoire « l’Infernu » va revenir sur ses souvenirs de jeunesse, ses illusions perdues, son combat, et sa vie qui aurait pu être différente s’il n’avait pas choisi de devenir comme ses compagnons, un voleur et un tueur, pour lutter contre l’occupation française.

 « Couper la langue. Qui fallait-il être pour couper la langue d’un homme ?»

Ce livre, nous livre une réflexion profonde sur les conséquences de ses choix, avec en plus, la Corse, merveilleuse, décrite avec soin par l’auteur.

Ce livre, c’est un western corse, des justiciers épris de vengeance qui se considèrent comme abandonné par Dieu. Une écriture  noire, violente et brutale, où la mort est très présente et qui oblige à prendre son temps pour suivre le cheminement de l’auteur sur le chemin de la vengeance.

La narration à plusieurs voix permet d’apprécier le point de vue de chacun tout au long de l’histoire, même si souvent ça change de narrateur sans prévenir le lecteur.

 

C’est un récit intéressant malgré une histoire très sombre.

 

****

 

Note : 3/5

****

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Actes Sud et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

 

Retrouvez mon avis sur le site

 

 

CoupsdeCoeur

 

coup de coeur des lecteurs 2014

Photos volées – Dominique Fabre #Lecture #Rentrée Littéraire

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

liv-6229couv_m-photos-volees

***

Photos volées – Dominique Fabre

Editions de l’Olivier

21/08/2014

 

***

 

 

4ème de couverture :

 

« Je n’ai pas pensé tout de suite à lui proposer de boire un verre. Elle n’aurait sans doute pas le temps. Elle n’avait jamais eu de temps pour moi. Je ne lui en voulais plus, c’était même quelque chose de bizarre, au bout du compte, et que je n’ai jamais compris tout à fait. Comment admettre que les gens dont nous avons été si proches n’inspirent plus que de la bienveillance, avec le temps ? »

 

Jean, à 58 ans, vient de perdre son emploi. Il entreprend de mettre un peu d’ordre chez lui, l’occasion de plonger dans les photographies accumulées lorsqu’elles étaient sa passion et son métier. Ses amours et ses pertes, ses amis, ses déambulations urbaines, ses regrets, ses espoirs : c’est sa vie tout entière qui soudain se révèle à lui.

 

Mais ce dévoilement laisse intacte la part de mystère qui demeure en lui comme en chacun de nous. Roman de l’inachèvement, Photos volées nous rappelle que l’évocation du passé peut rendre le présent moins volatil.

 

 

***

 

L’auteur :

 

Né en 1960, Dominique Fabre a publié une dizaine de romans dont Moi aussi, un jour j’irai loin (Maurice Nadeau, 1995 ; Points, 2012),Ma vie d’Edgar (Le Serpent à Plumes, 1998),J’aimerais revoir Callaghan (Fayard, 2010) et plus récemment Il faudrait s’arracher le cœur (Éditions de l’Olivier, 2012) et Des nuages et des tours (Éditions de l’Olivier, 2013).

 

***

 

Mon avis :

 

Roman très dur à lire pour moi, une écriture sèche, trop proche de l’oral, avec des paragraphes pas très clair, des discussions sans ponctualités balancées comme ça dans le paragraphe sans savoir où fini la phrase du narrateur et où commence celle de son interlocuteur. Sans comprendre qui dit quoi ?

C’est brouillon pour moi, comme une cacophonie persistante et qui fini par donner la migraine.

Je ne dis pas que le livre n’a aucun intérêt, on retrouve les états d’âme d’un gars de 58 ans, se retrouvant au chômage, n’ayant pas assez cotisé, ne pouvant pas accéder à la préretraite. Anciennement photographe et qui se décide à remettre de l’ordre dans ses photos, dans sa vie. On est dans sa tête, dans ses errements, et parfois (et même souvent) on s’y perd.

 

Je ne dis pas qu’il ne faut pas lire ce livre, mais moi je n’ai pas aimé cette lecture, car je ne me suis pas retrouvé dans cette écriture.

 

***

 

NOTE : 1/5

 

 

 

 

***

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions de l’Olivier et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

Retrouvez mon avis sur le site

CoupsdeCoeur

 

coup de coeur des lecteurs 2014

Constellation – Adrien Bosc #Lecture #Rentrée Littéraire

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

Unknown

 

Constellation – Adrien Bosc

 

Collection : La Bleue

Parution : 20/08/2014

198 pages

Prix : 18€

Editions Stock

***

 

Résumé :

 

Le 27 octobre 1949, le nouvel avion d’Air France, le Constellation, lancé par l’extravagant M. Howard Hughes, accueille trente-sept passagers. Le 28 octobre, l’avion ne répond plus à la tour de contrôle. Il a disparu en descendant sur l’île Santa Maria, dans l’archipel des Açores. Aucun survivant. La question que pose Adrien Bosc dans cet ambitieux premier roman n’est pas tant comment, mais pourquoi ? Quel est l’enchaînement d’infimes causalités qui, mises bout à bout, ont précipité l’avion vers le mont Redondo ? Quel est le hasard objectif, notion chère aux surréalistes, qui rend « nécessaire » ce tombeau d’acier ? Et qui sont les passagers ? Si l’on connaît Marcel Cerdan, l’amant boxeur d’Édith Piaf, si l’on se souvient de cette musicienne prodige que fut Ginette Neveu, dont une partie du violon sera retrouvée des années après, l’auteur lie les destins entre eux. « Entendre les morts, écrire leur légende minuscule et offrir à quarante huit hommes et femmes, comme autant de constellations, vie et récit. »

 

***

 

L’auteur :

 

Adrien Bosc, né en 1986 à Avignon, est journaliste. Il a fondé les revues Feuilleton et Desports. Constellation est son premier roman. En quelques lignes…L’accident qui causa la mort de Marcel Cerdan et de Ginette Neveu est à coup sûr la catastrophe aérienne qui a le plus inspiré les romanciers. On a longuement imaginé ce qu’auraient pu se dire le boxeur et la pianiste. Mais on n’a pas été très loin dans le détricotage de tous les réseaux de minuscules causes qui ont causé la perte du Constellation du 27 octobre 1949. David Bosc s’y attaque, en journaliste et, désormais, en romancier.

 

***

 

Mon avis :

Une très belle découverte, je connais Marcel Cerdan, de nom, comme boxeur et comme amant d’Edith Piaf, mais avant de lire ce roman ça s’arrêtait là, question de génération. Je ne crois même pas avoir été au courant qu’il était mort dans le crash du constellation lors du vol Paris – New York du 27 octobre 1949.

Aujourd’hui je pourrais en dire beaucoup plus sur lui et sur les passagers qui étaient dans cet avion, certes il y a une part de romance sur les scènes dans l’avion, mais pour le reste j’apprécie le travail de l’auteur d’avoir chercher à en savoir plus sur chacun des passagers de l’avion.

J’ai aimé lire des chapitres relatant les faits réels de ce crash, tel que ça a été retranscrit dans les médias et vécu à cette époque là, mais aussi les chapitres présentant les passagers, les petites anecdotes dans l’avion … L’alternance entre les faits réels, la présentation des passagers et la romance donne une autre dimension au roman. Ce n’est pas QUE l’histoire du crash du constellation. Je me suis intéressée aux personnages, j’avais envie d’en apprendre plus sur eux.

L’auteur s’est très bien documenté pour nous livrer ici un roman / enquête sur le crash du constellation reliant Paris à New York le 27 octobre 1949. Il a su donner vie aux différents passagers et membres de l’équipage de ce vol, ce qui m’a beaucoup plu et fait apprécier cette lecture.

Ce livre n’est pas un énième livre relatant le crash aérien du vol Paris – New-York du 27 octobre 1949, mais bien un roman agréable à lire.

 

 

***

 

NOTE : 3/5

 

***

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Stock et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

Retrouvez mon avis sur le site

 

CoupsdeCoeur

 

coup de coeur des lecteurs 2014

 

 

Retour à Little Wing – Nickolas Butler #Lecture #Rentrée Littéraire

Livre lu pour le prix des lecteurs pour la rentrée littéraire sur le site entrée livre

qui vient de fermer ses portes,

Tout est disponible sur le site decitre

J’en ai parlé ici

***

CVT_Retour-a-Little-Wing_6337

 

Retour à Little Wing – Nickolas Butler

Editions Autrement

445 pages

22€

 

 

**

 

Résumé :

 

“Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages. »

 

Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils.

Arrivés à l’âge adulte, ils ont pris des chemins différents.

Certains sont partis loin, d’autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo.

Une chose les unit encore : l’attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd’hui, l’heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c’est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute…

Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d’une magnifique amitié et véritable chant d’amour au Midwest américain.

 

« Remarquablement original » The New York Times

 

***

 

L’auteur :

 

Nickolas Butler est né en 1979 en Pennsylvanie. Il est diplômé de l’université du Wisconsin et de l’Atelier des écrivains de l’Iowa. Retour à Little Wing, son premier roman, est en cours de traduction dans dix pays.

 

***

 

Mon Avis :

 

Un roman fort sur les liens d’amitié.

Nous sommes dans le Wisconsin, dans une petite ville, Little Wing, berceau de ces quatre copains.

L’histoire raconte la vie de Kip, le courtier, exilé à Chicago et qui revient comme le grand sauveur de Little Wing en reprenant la fabrique, il est plutôt égoïste et profitera de son mariage pour montrer son mauvais côté et se fâcher avec son ami Lee, dit « corvus », la rock star constamment en tournée et qui rentre se reposer chez lui à Little Wing dès qu’il peut. Il y a Hank le fermier et sa femme Beth, l’amie de toujours, qui a eu une aventure avec Lee il y a longtemps. Puis il y a Ronnie, le champion de Rodéo qui suite à une mauvaise chute se retrouve un peu handicapé et dont Lee est le meilleur ami.

Chacun prend tour à tour la parole, pour raconter son histoire, leur histoire, on voit tous les points de vue, on passe par toutes les étapes de la vie de ses trentenaires : les réussites mais aussi les échecs, les doutes et les espoirs, les fâcheries, les réconciliations, les mariages, les séparations…

On s’attache aux personnages. Et même les femmes ont la parole et donnent leur point de vue sur l’histoire. Il y a aussi des retours en arrière pour raconter des anecdotes du passé.

Un roman très agréable à lire, l’auteur a su donner un style d’écriture qui fait de ce roman un merveilleux moment de lecture.

 

***

 

NOTE : 4/5

***

 

Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs pour la rentrée des lecteurs

Je remercie les Editions Autrement et Entrée Livre pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman, que je n’aurais sûrement jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la rentrée littéraire.

 

Retrouvez mon avis sur le site

 

 

CoupsdeCoeur

 

coup de coeur des lecteurs 2014